Du 22 septembre au 20 octobre, l’Hôtel de Ville de Châlons-en-Champagne accueille «Révélateur», une exposition conçue par Eric Dabancourt et Yannick Varlet, en vue de célébrer le vingtième anniversaire du changement de nom de Châlons.

Quand deux amis artistes décident de travailler ensemble, cela donne deux styles d’expression qui se rencontrent et évoluent au contact l’un de l’autre. Le résultat est toujours un étonnement surtout s’ils décident de se lancer un défi. En associant  leurs talents, Yannick Varlet et Eric Dabancourt nous prouvent que la confrontation amicale ouvre d’enrichissantes possibilités.

Trait d’union

 « Cela fait dix ans que Yannick et moi, nous nous sommes rencontrés au sein de l’atelier de gravure Aquaforte, à Reims », explique Eric Dabancourt, ancien élève des Arts appliqués Auguste Renoir, à Paris. « Cet atelier a servi de déclencheur et de tremplin pour me redonner une impulsion. J’ai mis de la couleur dans mon travail de l’encre, aidé par mon ami Yannick pour qui la couleur est une priorité fondamentale. J’ai travaillé sur des formats plus grands et Yannick est intervenu sur des surfaces plus petites que d’habitude et avec moins de couleurs … On s’est mis en danger en créant sous contraintes au sein de ce « Trait d’union » que nous avons mis en place. » Cet ami, c’est Yannick Varlet, ancien président d’Art vivant, actuellement dans le groupe Créer à Epernay, Aquaforte à Reims et Art vivant à Châlons. Son parcours est ponctué d’expositions dont les dernières ont eu lieu à Tianjin, en Chine, et Neuss, en Allemagne. Leur association a débouché sur une exposition « Révélateur » qui sera présentée du 22 septembre au 20 octobre, à l’Hôtel de ville de Châlons.

 « Révélateur «  est présentée à l’occasion du 20e anniversaire du changement de nom de Châlons. 16 œuvres fortes sont à découvrir pour marquer l’identité de la ville. Quatre thèmes viennent l’illustrer : la Grande Guerre qui n’a pas épargné Châlons, les vendanges, l’intolérance et la biodiversité. A cela s’ajoute une carte blanche, un thème librement choisi par les artistes dont nous ne vous dirons pas plus. « Cette exposition est conçue pour permettre aux visiteurs d’être acteurs. Ils pourront ne pas aimer ce que nous avons fait, mais aimer en parler … », conclue Eric Dabancourt.

  • Blogger Social Icon

Plus d'info :

rendez-vous sur le blog

dans la rubrique traitdunion

ou sur yannickvarlet.com